Réparation Reconstruction

Les différentes indications

  • Aréoles:
    • Reconstruction de l’aréole et du mamelon en trompe l’oeil après reconstruction mammaire dans les suites d’une ablation.
    • Réparation de séquelles cicatricielles chirurgicales de réduction mammaire autour de l’aréole.
  • Cicatrices chirugicales:
    • de lifting,
    • de prélèvement de greffons au niveau du cuir chevelu (imitaton de repousse de cheveux)
  • Cicatrices accidentelles ou pathologiques:
    • Séquelles cicatricielles accidentelles
    • Séquelles de brûlures
    • Séquelles cutanées de maladies telles que le Vitiligo stabilisé (Taches blanches du visage ou du corps, sur peau glabre, sans poil)
  • Séquelles médicamenteuses ou thérapeutiques:
    • Perte des sourcils ou des cils après une chimiothérapie.
    • Perte de la pilosité après traitement par laser (imitation de poils de barbe ou de sourcils…).

 

Les différentes étapes

  • Consultation préalable : Écoute – Explications – Recherche des contre-indications – Examen – Photos – Prescription – Devis si besoin.
  • Dermopigmentation: Réalisation d’une anesthésie si besoin, puis acte d’une durée variable en fonction du travail à effectuer (généralement de 1 à 2 heures), puis soins immédiats.
  • Consultation de suivi : Examen – Photos – Prise de RV pour une retouche si nécessaire.

Soins et suites à court et moyen terme

  • La cicatrisation se fait en 7 à 10 jours, nécessitant au niveau du visage l’application de crème cicatrisante de façon régulière et pour le corps le renouvellement du pansement après chaque douche. La couleur va éclaircir durant 2 à 4 semaines avant de prendre sa nuance durable. La baignade en eau de mer ou piscine, le hammam, le sauna ou la thalassothérapie sont interdits pendant 15 jours. L’exposition solaire sans protection est interdite pendant 2 mois. Il est recommandé d’appliquer une protection solaire avant toute exposition solaire par la suite.
  • Un traitement par laser au niveau de la zone concernée peut entraîner une modification importante de la couleur et en particulier la foncer. Toujours penser à informer les professionnels de santé de l’existence de cette dermopigmentation en cas de traitement par laser.
  • Les pigments contiennent le plus souvent des oxydes métalliques qui sont mobilisés lors d’un examen IRM. Ceci peut entrainer une sensation de picotement et éventuellement une image un peu floue en regard de la pigmentation. Toujours penser à informer les professionnels de santé de l’existence de cette dermopigmentation en cas d’examen IRM.
  • Zones dépigmentées:

Le vitiligo est une affection cutanée qui entraine un défaut de fabrication de la mélanine par les cellule. Il apparait de petites taches blanches, en général sur des zone de frottement de la peau, dont la taille augmente progressivement. Ceci est robablement du à un dysfonctionnement du système immunitaire. Ainsi le corps crée des anticorps contre ses propres cellules pigmentaires.
Les taches décolorées sont parfois génantes psychologiquement et peuvent parfois, lorsque leur taille est stable, mais pas toujours, être camouflées par micropigmentation.

Comments are closed.